1. A été annoncée la réalisation au Portugal, en Novembre de l’année en cours, d’un sommet des chefs d’Etat et de Gouvernements de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (NATO). De l’agenda fait partie, outre l’intensification de la guerre en Afghanistan et au Pakistan, la révision du concept stratégique de l’Alliance qui va dans le sens d’un élargissement de son rayon d’action.
  2. La NATO est une alliance militaire agressive. Créée par 28 pays de l’Europe et de l’Amérique du Nord, elle constitue une extension du pouvoir militaire des EUA et agit en fonction de ses intérêts. Sa création en 1949, peu après la fin de la Deuxième Guerre Mondiale et 6 annés après le Pacte de Varsovie, a marqué le début de la Guerre Froide et la soumission des pays de l’Europe Occidentale aux intérêts stratégiques nord-américains.
  3. La NATO mantient le monde dans la situation d’otage dans la course aux armements, dans la menace de guerre et de la terreur nucléaire. Sa doctrine a d’abord été proclamée comme strictement «défensive». Depuis 1991, éteints le Bloc de l’Europe de l’Est et le Pacte de Varsovie, on a justifié sa continuité et renforcement sous pretexte d’assurer la « sécurité globale ». Elle est devenue une organisation ouvertement offensive, qui se dévoue à écraser les droits des peuples, à violer les souverainetés nationales, à renverser le droit international et à dépasser l’Organisation des Nations Unies.
  4. Au cours de la dernière décennie du XXe siècle la NATO a évolué en se transformant dans une superstructure d’ampleur planétaire. Elle a consacré dans sa Charte l’ambition de devenir le gendarme du monde au nom du « combat au terrorisme » et de « l’intervention humanitaire ».
    Quand les peuples souhaitaient son extinction la NATO a inventé de nouvelles cibles, a augmenté le nombre des pays membres, et ses troupes, s’est approché des frontières de la Russie et de la Chine. Sa présence dans la planète s’est amplifiée à travers un réseau de bases militaires, de nouveaux commandements, et de partenariats qui s’échelonnent de l’Amérique du Sud à l’Afrique et à l’Océan Indien.
  5. Les premières guerres de la NATO ont été déclenchées contre l’Yougoslavie en 1999 contre l’Afghanistan en 2001 et récemment en territoire du Pakistan. Passant de la menace aux actes la NATO est devenue la responsable par la destruction de pays et de ressources et par l’élimination d’innombrables vies humaines.
  6. Tout en s’appuyant sur la soi-disante « coopération atlantique » la NATO a poussé à la croissante militarisation de l’Europe. L’Alemagne, après la réunification en 1990 a renforcé sa capacité offensive et a commencé à participer en interventions armées au delà de ses frontières. Douze pays de l’est européen ont été intégrés dans l’Alliance qui les a équipé en armes.
  7. L’Union Européenne est devenur le pilier européen de la NATO. Sous pretexte de renforcer « sa capacité de défense et sécurité » le Traité de Lisbonne est venu accentuer l’engagement des pays européens dans les structures politiques et militaires de la NATO. De concert avec les EUA l’Union Européenne a prêté un croissant soutien aux actions de l’Alliance.
  8. Des pays dirigés par des gouvernements soumis aux intérêts des EUA et des puissances européennes ses alliées sont poussés à participer aux actions de la NATO, lui accordant un appui politique, de propagande, diplomatique et logistique ou en collaborant en exercices et agressions militaires. Ils sont menés à dépensesr de grosses sommes avec des troupes et équipement, en portant préjudice à la sécurité et aux conditions de vie de leurs peuples. Du même coup ils deviennent complices de la violation du droit international.
  9. Les gouvernements portugais n’échappennt pas à cette règle. Membre fondateur de la NATO par la main du régime fasciste, depuis plus de soixante années le Portugal se maintient dépendant de l’Alliance et des intérêts des EUA et des grandes puissances européennes.
    Les engagements noués se sont traduits par le soutien politique et pratique aux activités de la NATO tout le long de son existence et, au cours des années les plus récentes, aux agressions commises. Ceci inclut la cession de bases et d’installations militaires en territoire national et le franchissement de l’espace aérien aux missions de l’Alliance. Tout ceci sans que la population portugaise ait l’opportunité de se prononcer.
  10. En empruntant les lignes antérieures, l’actuel gouvernement portugais – qui invoque la crise pour assener de profondes coupures dans les dépenses sociales – gaspille de plus en plus, des millions d’euros en fait, avec l’adaptation des forces armées aux exigences de la NATO et avec les contingents qu’il place au service de ses aventures militaires.
  11. Des violations du droit international et des crimes de guerre sont camouflés par des campagnes de propagande et des mensonges. L’opinion plublique est systématiquement, et d’une façon délibérée, confondue avec la réproduction des arguments chers à la défense des intérêts des grandes puissances, assumés comme s’il s’agissait des « intérêts nationaux ».
  12. L’engagement des autorités portugaises dans l’Alliance Atlantique entre en collusion avec les droits fondamentaux versés dans la Charte des Nations Unies (dont le Portugal est un des signataire) et dans la Constitution de la Répubblique Portugaise: souveraineté, non ingérence, non agression, règlement pacifique des conflits, égalité entre États; abolition de l’impérialisme, du colonialisme et de toute autre forme d’agression, de domination et d’exploitation; désarmement, dissolution des blocs politiques/militaires.
  13. Nous estimons en conséquence que le Sommet de la NATO n’est pas le bienvenu. Sa réalisation au Portugal signifie la confirmation de l’engagement du pays dans les projets militaristes de l’Alliance qui menacent la paix et la sécurité internationale.

Contre ce sommet nous adressons un appel aux plus divers organisations de la société portugaise et aux citoyens et citoyennes défenseurs de la paix en leur demandant de se rallier à la campagne nationale qui vise:

  • exxprimer l’opposition de la population portugaise à la tenue du sommet de la NATO et à ses objectifs bellicistes
  • exiger au gouvernement le retrait des forces portugaises engagées en missions militaires de la NATO
  • réclamer la clôture des bases militaires étrangères et des installations de la NATO en territoire national
  • exiger la dissolution de la NATO
  • exiger le désarmement et l’annihilation des armes nucléaires et de destruction massive
  • exiger aux autorités portugaises le respect par les déterminations de la Charte de Nations Unies et de la Constitution de la République Portugaise, en accord avec le droit international, la souveraineté et l’égalité parmi les peuples.

Esta petição encontra-se encerrada.

Organisations:

A Voz do Operário
Arruaça – Associação Juvenil
Associação Água Pública
Associação Cultural Recreativa Vale de Estacas
Associação das Colectividades do Concelho de Lisboa
Associação das Colectividades do Concelho de Loures
Associação das Colectividades do Concelho do Seixal
Associação de Agricultores do Distrito de Lisboa
Associação de Amizade Portugal-Cuba
Associação de Estudantes da Escola Secundária Dr. José Afonso – Seixal
Associação de Estudantes da Escola Secundária Emídio Navarro
Associação de Estudantes da Escola Secundária Gil Vicente
Associação de Estudantes da Escola Superior de Arte e Design – Caldas da Raínha
Associação de Reencontro dos Emigrantes
Associação de Solidariedade com o País Basco
Associação dos Inquilinos Lisbonenses
Associação Iniciativa Jovem
Associação Portuguesa de Amizade e Cooperação Iúri Gagárin
Associação Recreativa e Cultural de Músicos
Casa do Alentejo
Centro de Apoio a Idosos de Moreanes
Clube Desportivo « Os Águias » de Alpiarça
Clube Estefânia
Clube Recreativo União Raposense
Colectivo Mumia Abu-Jamal
Colectivo Socialismo Revolucionário
Comissão de Moradores do Alto Seixalinho
Comité Nacional Preparatório português do 17º Festival Mundial da Juventude e dos Estudantes
Confederação Geral dos Trabalhadores Portugueses – Intersindical Nacional
Confederação Nacional da Agricultura
Confederação Nacional de Reformados Pensionistas e Idosos
Confederação Portuguesa das Colectividades de Cultura, Recreio e Desporto
Confederação Portuguesa de Quadros Técnicos e Científicos
Conselho Português para a Paz e Cooperação
Coordenadora das Comissões de Trabalhadores da Região de Lisboa
Direcção Regional de Setúbal do Sindicato Nacional dos Trabalhadores da Administração Local
Ecolojovem – Os Verdes
Escola de Mulheres – Oficina de Teatro
Escolas do Desportivo da Cova da Piedade
Escutismo Alternativo
Federação dos Sindicatos da Agricultura, Alimentação, Bebidas, Hotelaria e Turismo de Portugal
Federação Intersindical das Indústrias Metalúrgica, Química, Farmacêutica, Eléctrica, Energia e Minas
Federação Nacional dos Professores
Federação Nacional dos Sindicatos da Função Pública
Federação Portuguesa dos Sindicatos da Construção, Cerâmica e Vidro
Frente Anti-Racista
Grupo Desportivo Recreativo das Figueiras
Grupo Recreativo Apelaçonense
Grupo Sportivo Adicense
Grupo União Lebrense
Inter-Reformados
Interjovem
Juventude Comunista Portuguesa
Liga dos Amigos da Mina de São Domingos
Movimento de Utentes dos Serviços Públicos
Movimento Democrático de Mulheres
Os Penicheiros
Os Pioneiros de Portugal
Partido Comunista Português
Partido Ecologista « Os Verdes »
Partido Humanista
Planeta Azul – Associação Ecológica Alternativa
Política Operária
Projecto Ruído – Associação Juvenil
Sindicato da Cerâmica do Sul
Sindicato das Indústrias Electricas do Sul
Sindicato dos Enfermeiros Portugueses Direcção Regional de Coimbra
Sindicato dos Metalúrgicos de Lisboa, Leiria, Santarém e Castelo Branco
Sindicato dos Professores da Região Centro
Sindicato dos Trabalhadores Civis das Forças Armadas, Estabelecimentos Fabris e Empresas de Defesa
Sindicato dos Trabalhadores da Aviação e Aeroportos
Sindicato dos Trabalhadores da Função Pública do Sul e Açores
Sindicato dos Trabalhadores da Indústria de Hotelaria, Turismo, Restaurantes e Similares do Norte
Sindicato dos Trabalhadores da Indústria Vidreira
Sindicato dos Trabalhadores da Pesca do Sul
Sindicato dos Trabalhadores da Química, Farmacêutica, Petróleo e Gás do Centro, Sul e Ilhas
Sindicato dos Trabalhadores das Indústrias de Celulose, Papel,Gráfica e Imprensa
Sindicato dos Trabalhadores de Transportes Rodoviários e Urbanos de Portugal
Sindicato dos Trabalhadores do Comércio, Escritórios e Serviços de Portugal
Sindicato dos Trabalhadores do Município de Lisboa
Sindicato dos Trabalhadores do Sector Têxtil da Beira Baixa
Sindicato dos Trabalhadores dos Têxteis, Lanifícios, Vestuário, Calçado e Cortumes do Sul
Sindicato dos Trabalhadores na Indústria de Hotelaria, Turismo, Restaurantes e Similares do Sul
Sindicato Nacional dos Trabalhadores da Administração Local
Sindicato Nacional dos Trabalhadores da Agricultura e das Indústrias de Alimentação, Bebidas e Tabacos
Sindicato Nacional dos Trabalhadores do Sector Ferroviário
Sindicato Nacional dos Trabalhadores dos Correios e Telecomunicações
Sociedade Filarmónica União Piedense
Teatro Fórum de Moura
Trevim Cooperativa Editora e de promoção Cultural
Tribunal Iraque (Audiência Portuguesa do Tribunal Mundial sobre o Iraque)
União de Resistentes Antifascistas Portugueses
União dos Sindicatos de Aveiro
União dos Sindicatos de Braga
União dos Sindicatos de Castelo Branco
União dos Sindicatos de Lisboa
União dos Sindicatos de Santarém
União dos Sindicatos de Setúbal
União dos Sindicatos do Algarve
União dos Sindicatos do Distrito de Beja
União dos Sindicatos do Norte Alentejano
União dos Sindicatos do Porto
União Local de Sindicatos de Sines, Santiago do Cacém, Grandola e Alcácer do Sal
Universidade Popular do Porto

This post is also available in: English, Deutsch, Español, Português

Looking for something?

Use the form below to search the site:

Categorias

Archives

All entries, chronologically...